Le “paro del campo”

Certainement que vous n’en avez pas entendu parler, mais en Argentine actuellement, les agriculteurs font la grève parce que le gouvernement vient d’augmenter la taxe sur les exportations de produits agricoles (soja et maïs), dont les prix s’envolent actuellement. Cristina, la présidente, veut sa part du gâteau. ;-)

En Amérique latine, la méthode de contestation standard est la grève avec piquets sur les routes. Les agriculteurs sont plutôt bien équipés pour ça: tracteurs en travers des nationales, camps au bord de la route et paysans motivés. Une chance pour nous qu’ils ne stoppent que les camions de matières premières et de viande. On peut donc passer en bus ou en voiture sans trop d’encombres…

Heureusement, le gouvernement vient de céder et veut limiter la mesure aux grands producteurs. Je dis heureusement, car les étalages des magasins commençaient gentiment à se soviétiser, et comble de l’ironie, certains restaurant manquaient de viande pour les grillades…

1 Responses to “Le “paro del campo””


  1. 1 Huaraz at Mochilas!
Comments are currently closed.